Spinner
Recommandé il y a 18 jours
Es28c9srgkioddhab2z3
#TsugiMag #Paris

Night Beats, Calvin Love & Whyte Sands! pour "How To Love #6" @Petit Bain (14/02/19) - Paris.

  0

A l’image du visuel de cette année, et sa maison perdue au fond des bois la nuit, au clair de lune, cette soirée nous emmène du côté de l’Amérique sauvage et profonde, au plus près de ses racines rythm’n’ blues et du bayou de la Louisiane et la Nouvelle Orléans, à la fois apaisé et dangereux, comme le rock racé de Night Beats

- Tsugi

https://www.facebook.com/events/693310971044163/

Voulez-vous Danser et Petit Bain Présentent

► Night Beats

Night Beats (HEAVENLY RECORDINGS / US) : Nommé en hommage à Sam Cooke, Night Beats joue depuis 2009 du pur R&B psychédélique. Avant de s’installer à Seattle et de monter le groupe, Danny Lee Blackwell a grandi au Texas , terre fertile pour musique sortant des sentiers battus. Il en ressort une influence particulière, celle qui évoque les grands espaces arides, le mythe du cowboy créatif qui s’isole pour réinventer et préfère les psychotropes et les guitares aux rodéos et aux armes à feu.

Trois après la sortie de 'Who sold my generayion', Night Beats sortira son cinquième album ‘Myth Of A Man’ en janvier prochain sur Heavenly Recordings. Enregistré à Nashville et produit par Dan Auerbach (The Black Keys).

Premier morceau 'Her Cold Cold Heart' en écoute sur

► Calvin Love

Only once in every blue moon comes an artist that seems so familiar yet out of space as Calvin Love. Like a stranded space captain locked in a cockpit recording his final thoughts. The young charmer arrives an enigma, a strutting, crooning contradiction: as menacing as he is magnetic, blending obsession with the beauty of artifice and the inner systems of real and natural things. It’s this infallible match of the authentic to the inventive that make Calvin Love’s work so strange and inviting.

A découvrir

► Whyte Sands

C’est à Giverny, en Normandie, qu’entre les murs d’un ancien atelier de peinture, que Théophile, Julian & Tino composent ensemble leur EP « Landscapes » une ode à la nature. Des instruments à corde, à vent, mêlés à des synthétiseurs, des guitares saturées et des voix éthérées nous renvoient la musique psychédélique et folk des années 60 et 70 ainsi qu’à des influences plus contemporaines telles que Grizzly Bear et Fleet Foxes. Poilus, Septantes et armés de mélodies pop, Whyte Sands vous invite dans leur univers aux paysages sincères et multiples. En écoute sur https://bit.ly/2pyN1sX